14 janvier 2008

Gastro

Chaque nouvel hiver apporte son cortège d'épidémie. Celle des Gastro-entérites touche en France plus d'un million de personnes par an. Cette affection des voies intestinales, connue de tous, prend entre nos lèvres le nom familier de "gastro". Sauf complications, deux ou trois jours suffisent généralement à se débarasser du virus. Ma soeur, adepte convaincue des méthodes de cure phytothérapiques, m'a donné l'autre soir une recette VRAIMENT efficace. Je n'ai pu jusqu'alors en faire l'expérience. Et bien entendu il est hors de question... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 20:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2008

Little Shrimp

Ma petite crevette asiatique a onze ans. Elle n'avait pas deux mois quand je la ramenais d'Hochiminh ville, l'ancienne Saïgon, vers Paris. Dans l'avion de la Cathay Pacific, je me la jouais grand seigneur. Ma petite princesse vietnamienne me faisait de si beaux sourires entre deux biberons. Je n'oublierai jamais ce bonheur à plus de 8000 mètres d'altitude. Il me faut maintenant redescendre un peu sur terre. Ioana est une petite femme, toujours pleine de charme, à l'orée de la puberté. Et forcément, je ne suis plus son seul ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 13:57 - Commentaires [3] - Permalien [#]
13 janvier 2008

la lune et le crapaud

Après soumission de mon dernier tercet sur la liste haiku.fr, Argentiane m'a proposé une petite coupe. Je vous livre mes deux premiers écrits et celui d'Argentiane que je conserve. sous les phares puis sous la roue le crapaud devenu ensuite sous la lune puis splash sous les roues le pauvre crapaud et enfin sous la lune puis sous la roue le crapaud Votre avis m'interesse. Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
13 janvier 2008

Lotus et loto

J'ai reçu aujourd'hui mon ami J.C jardinier- haijin, accompagné de sa fille S. Le modeste repas pris avec les miens s'est terminé par le partage, quasi-religieux, d'un thé à la menthe, façon tunisienne, et d'un royaume ( petite brioche des rois). L'après-midi s'est poursuivie dans une grande salle autour d'un loto. Nous n'avons rien gagné, que le plaisir d'être là, lui et moi en présence de nos filles. Un lotus avant le loto ses voeux de bonheur * à la lettre l'ami suit la recette du thé à la menthe * loto à... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 janvier 2008

ciel gris

ciel gris le platane aussi a les boules
Posté par Philippe Quinta à 14:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2008

voeux du Maire

Je reviens de la traditionnelle soirée des voeux du Maire. Ce soir, il officiait seul devant son micro. Un discours "bucolique" sans intention électoraliste. Un bilan, dit il, serait ce soir tout à fait malvenu...L'invitation qui suit ses voeux de santé, d'amour et de travail est celle de se restaurer. Tout le monde reste un peu sur sa faim. Le Maire fut trop concis et le buffet moins dispendieux que l'année passée. Il n'y a finalement pas grand chose à se mettre sous la dent. voeux du Maire - des vieux et quelques enfants qui... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 22:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 janvier 2008

J'ai réagi hier sur un très beau haiku de mon amie Monika. Le voici: redoux de janvier disparue dans le brouillard la croix du clocher en laissant venir en moi le suivant: dans le brouillard même ma voix disparait Monika l'ayant trouvé "chouette", je le vole à son blog pour le placer ici dans le mien. Je dois dire que l'aval de Monika est pour moi une garantie, j'ose dire, de qualité. En revanche, je ne rebondirai pas sur celui de Dominique Champollion déposé il y a quelques minutes sur le forum haïku.fr. Le... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 14:44 - Commentaires [3] - Permalien [#]
08 janvier 2008

fillette éblouie

fillette éblouie cela ne fait aucun doute je suis magicien Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 janvier 2008

Lui dire merci

lui dire merci - tous ces japanese death poems qu'il nous traduit Un ami haijin m'abreuve presque quotidiennement de ses traductions de haïkus de mort. Une tradition dans le monde zen. Les poètes ou moines, avant de mourir, laissent leur testament en trois lignes. Rarement l'angoisse dans leurs poèmes, parfois l'ironie mais surtout (ce que je savoure) un paisible détachement. Il y a longtemps, je caressais le rêve d'écrire une anthologie des derniers écrits ou paroles des poètes occidentaux. J'en connaissais déjà de... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 20:38 - Commentaires [4] - Permalien [#]
07 janvier 2008

Rentrée Le premier jour de la rentrée est marqué dans toute l'école par une absence totale de chauffage. Dans ma classe, le thermomètre affiche 14 degrés. J'invite les élèves à garder leur manteau sachant combien la chaudière sera longue à produire ses premiers effets de chaleur. A midi c'est à peine si nos vingt huit corps parviennent à élever la température de deux degrés. A 14 heures, le sol par lequel nous sommes chauffés reste toujours glacé. Je ne peux continûment proposer à mes petits élèves des séances de... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:21 - Commentaires [6] - Permalien [#]