26 avril 2011

comme

comme il parait vieux le bébé tourterelle - matin de Pâques   Phil
Posté par Philippe Quinta à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 avril 2011

fragments (non haikus)

une seule chose à la fois   *   entre deux haikus ne pas oublier de respirer *   si j'étais une abeille je ferais un miel toutes fleurs   * ils comptent les roses comme si une seule ne suffisait pas   * tout est bon pour aller en conscience du matin au soir   * après la pluie le vent aussi lave l'air   *   de l'oiseau je n'ai vu que l'ombre   *   Phil    
Posté par Philippe Quinta à 08:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 avril 2011

lundi de Pâques

leur premier hachis - toute la cuisine sens dessus dessous   * après l'orage deux rossignols se répondent   *   le thé dans les tasses  en porcelaine chinoise de l'arrière grand-mère   * sous l'auvent entre l'ami et l'ami le silence   * autre chose que la paresse pour justifier ses silences *   le petit enfant sectionne une inflorescence de yucca   *   lundi de Pâques - dans les bras sans réserve du bien-aimé   *   pluie d'orage - le moindre... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 20:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 avril 2011

l'écureuil n'est plus l'hôte du jardin - l'enfant le déplore   *   il meurt, laissant un container flambant neuf dans son jardin   * jour de pluie - ils composent à quatre mains une chanson triste   *   averse d'avril - la dernière olive vient de tomber   Phil    
Posté par Philippe Quinta à 17:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 avril 2011

sous l'averse les fleurs de cistes se renfrognent   *   fin avril - je la fêterai la première mouche   *      
Posté par Philippe Quinta à 14:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 avril 2011

bris

  lune gibbeuse - je rêve de bris de vitres   Phil
Posté par Philippe Quinta à 08:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

17 avril 2011

a bollywood

jardin méditerranéenle chat a des manièresde chien*entre lavandes et thymselle repose un peusa migraine*grand pré –deux enfants courentde joie*repas concert –de saris en robes légèresla danseuse*nappe en papier –couverte de citationsun peu sottes*grande scène -leurs premiers haikusdevant cent personnes*sono un peu forte –à défaut de boules de ciresdes bouts de papiers*sans collerettele présidentbeau comme un princepresque ivre –-le seul à ne pas dormiren voiturepremier rossignol –ma femme seule l’entendje m’endorsphil
Posté par Philippe Quinta à 21:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 avril 2011

  Lectures  L’ami Jean-Claude, haijin et jardinier, m’accompagne dire quelques haikus dans la chapelle romane de Montbazin, petit village viticole de l’hérault. Déguisés en victimes du tsunami et des radiations nous attaquons gravement la soirée. haikus lus –sous la protection des saintsde la fresque   S’il n’y a qu’une douzaine de personnes dans la salle, elles ont le mérite de savoir ce que le mot poésie veut dire. Le verbe prend comme la mayonnaise. J’ose à peine imaginer une salle comble... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 17:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 avril 2011

de passage

De passage dans la capitale...échanger quelques haikus...goûter au charme fou de la dérive urbaine...et rencontrer l'âme de mon hôte...   Phil   bar du TGV le marathonien siffle son maltose   l’église au milieu du champ de colzas son toit rouge   buffet de la gare un antillais ivre m’offre un expresso   métro châtelet devant elle, écrit : « une pépite pièce »   Beaubourg – traité de gros con par une âme errante     faux le la de la cloche place Frantz... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 22:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 avril 2011

bain

bain du soir - mes pieds plus vieux que mes fesses Phil
Posté par Philippe Quinta à 12:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :