Aujourd'hui, c'est au château de Baux, dominant Saint-Jean de Buèges que le programme des Médiévales nous a conduit.

Le seigneur des lieux nous invitait chez lui, nous présentant ses armes, ses gens de cour, les pièces de son château et ses ennuis quotidiens. Il faisait chaud. Le jardin de simples méditerranéens exhalait ses nombreux parfums.

Les visiteurs étaient beaucoup moins nombreux que la veille. Le lieu n'aurait pas supporté l'abondance de personnes. La place forte dominait le village et la courte vallée de la Buège. D'immenses platanes caressaient la première tour ronde du château.

Le temps d'un rêve, nous étions bien. Nostalgiques d'un temps où vivre n'était pas réduit à des échanges marchands, nous

faisions provisions d'images et de sensations.Là encore, peu de haikus sur le motif mais des sourires et des regards.

Un peu la même chose, non ? C'est seulement, à l'issue de la promenade que les éclairs soudain me sont venus....