L'aide au sevrage, on peut bien sûr l'attendre des siens ou des professionnels de la santé. On peut aussi la recevoir de ses amis bloggers, ces commentateurs fidèles qui suivent pas à pas nos écritures quotidiennes. Deux messages, entre tous, m'ont touché. L'un venu du Nord de l'Afrique, l'autre de notre pays voisin, la Belgique :

Au delà de la raison et des considérations de santé je pense que c'est le plus bel acte d'amour que tu puisses offrir à ta famille et à tous ceux que tu aimes.

Bravo et bon courage.

Sarra

Ne jamais analyser, ni ruminer des pensées. Seulement éliminer toutes les boissons alcoolisées.

en cave
seulement un vin
très cher

Marcel Peltier

(à suivre)