02 mars 2012

quatre du deux mars

retour du froid - rendez-vous avec une couleuvre d’appartement   *   brume matinale – les poils du chien loup ont pris du volume   *   première fourmi et dernière mouche – le printemps est proche   *   le trou du grillage les chats du quartier le connaissent
Posté par Philippe Quinta à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 février 2012

dernier jour du nahaiwrimo

29 février - elle se consume la dernière bûche   29 février - dans l'air quelque chose de printanier   ah ! puissè-je mourir le 29 février d'une année non bissextile   29 février- ce jour-là aussi il en est qui meurent   il doit porter un nom rare le saint du 29 février
Posté par Philippe Quinta à 15:01 - Commentaires [5] - Permalien [#]
25 février 2012

nahaiwrimo suite

Cette fois le Z est à l'honneur     toujours peur mon fils que le zip zigouille son zizi   sur son crâne le rasoir dessine des Z     un haijin zigzagant sous la contrainte sur le zinc l'image de son visage un peu trouble     ils boudent les babouins du parc zoologique   zoo - du zèbre l'enfant compte les rayures     le haiku est-il zen ou non ? ils ont raison   plus que trois jours - après le Z, le vide pour thème
Posté par Philippe Quinta à 21:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
24 février 2012

nahaiwrimo suite

au-dessus du lit la poutre rongée par les xylophages fée d'hiver - lors d'une rixe une fillette blessée printemps proche- une croix de lumière dans le salon   nuit et jour sa toux seuls mes baisers la font taire
Posté par Philippe Quinta à 09:44 - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 février 2012

nahaiwrimo suite

Vous le comprendrez vite, il s’agissait sur Nahaiwrimo en français  (Facebook) d’écrire quelques haikus sur le parapluie.   crème glacée - la petite ombrelle déjà brisée averses - un grand chêne pour parapluie grenier - du parapluie il ne reste que les baleines temps sec - dans la chambre d'enfant le parapluie sert de cabane sècheresse - son parapluie lui sert de canne belle en bottes sur son passage mon parapluie se retourne elle et moi sous un parapluie fredonnant une célèbre chanson
Posté par Philippe Quinta à 18:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 février 2012

Vos commentaires sont les bienvenus

Le haiku en une heure     Une heure c’est court, comme un haiku. Pour en parler ça va, pour en goûter aussi, pas pour en produire. Quoique quand on en connaît les règles et surtout l’esprit, une heure suffit à produire le plus beau des haikus. Je suis amené le 10 mars 2012 à Montpellier, lors d’un week end solidaire et anniversaire (si je puis dire) des évènements de Fukushima, à tenir deux ateliers de haiku d’une heure chacun.   Je pense m’y prendre ainsi :   Moins on a de temps, plus à mon sens il... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 07:21 - Commentaires [3] - Permalien [#]

17 février 2012

nahaiwrimo suite

cinq heures du matin - les voisins s'insultent à cause des chiens parc à truites - le héron harponne pour le plaisir à la queue leu leu les menus nuages derrière l’avion * s’agitant pour un oui ou pour un non la queue du chien * longue file rouge longue file blanche la nuit sur l’A9 * presque le printemps – les rondins de bois perdent leur alignement * ses yeux hagards après le passage du train soleil - les fruits secs de l'érable pourpre sur le bassin gelé marre de la mare de Basho à tout bout de champ dans la loge en... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 06:55 - Commentaires [2] - Permalien [#]
15 février 2012

nahaiwrimo suite

Voici quelques haikus de Nahaiwrimo, l'opération sur facebook consistant à écrire un haiku par jour pendant le mois de février. dehors le gel dedans la fièvre et les joues rouges   vent glacial - à l'atelier haiku je suis seul   seul dans la cuisine j'ouvre le réfrigérateur vide   grand froid - je te garde mouche dans ma cuisine   matin d'hiver - la cuisine est une glacière   dans le garage le linge en tas - l'eau a gelé   dans le grand sac les chaussettes à l'unité   ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2012

les stars une à une s'éteignent dans leur chambre d'Hôtel   nuit glaciale- j'imagine qu'il n'y a personne là haut dans la neige croisé l'escargot qui, tranquille, redescendait du mont Fuji  
Posté par Philippe Quinta à 22:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 février 2012

les haikus de nahaiwrimo

  il neige sur scène - des haikus sur la corde à linge Rédiger un co   neige - sur mon épaule le chat Sushi assoupi .   Rédiger un commentai dans le grand sac les chaussettes à l'unité
Posté par Philippe Quinta à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]