Ma colère n'interdit pas ma compassion. Certes les japonais sont allés trop loin dans le vertige consumériste

et la trop haute technologie, mais aujourd'hui ils souffrent le martyr. C'est la dégringolade ! Les indiens hopis nous avertissaient. La vie déséquilibrée attire la maladie et la maladie engendre la mort. Nos systèmes

sont en faillite. Le japon, troisième puissance mondiale, succombe à la colère des éléments et à l'inconscience de quelques apprentis sorciers...peut-être, je dis bien peut-être, tirerons nous les véritables leçons de ce cataclysme ? S'il n'est pas trop tard, bien entendu...Je veux toujours croire que la poésie sauvera le monde...

le haiku a survécu à Hiroshima et nagasaki, j'ose espérer qu'il survivra à fukushima.

 

Japon mars 11

après les tremblements

la stupeur

*

soleil levant -

l'archipel plonge

dans les ténèbres

 

*

 

où les (dé)placer

ces 35 millions

de contaminés

 

*

dans dix jours à peine

côte est ou côte ouest

le nuage

 

*

 

l'ampleur

personne ne la mesure

 

*

des experts

la langue de bois

finit par fourcher

 

*

expert -

ses trois scénarios

sont sordides

 

Phil