Fenêtre toujours fermée sur le monde
Je viens vers vous par sms

Merci pour vos derniers commentaires et pour vos silences

Il a plu toute la journee

Un peu plus loin je m'interroge sur l'audace dont a parlé
Un des jury du mainichi a propos de nos haik

Et pour finir trois coups de coeur du loup aux aguets
De kiarostami

Usées
Mes sandales entament
Leur troisième automne

Jour des défunts
La pluie
Par vagues successives

Au jury nippon
Envie de répondre: soit
Mais vers quelle audace

L'audace d'être soi de ne pas singer les anciens
De bousculer les rythmes
D'explorer des regions inconnues
De la vérité et du coeur
Ecrire un haiku indispensable

Qui transporte ici et maintenant

Toujours chercher la parole de l'instant donné

Trois coups de coeur

L'eau qui se perd
Irrigue

Les herbes sauvages

Le dernier coureur du marathon
Regarde derrière lui

Des fleurs d'oranger

Sur un ruisseau
Après la pluie

Abbas kiarostami