bonjour

ceux-là ont dormis quelques années...je les ai réveillés, pensant qu'ils pouvaient vivre ailleurs...

j'étais averti -
le lapin prend le ballon
pour une lapine

*

promener le chien -
sur le mur le vent
bouscule son ombre

*

sommeil décousu -
une araignée passe
sur mon visage


souvent le métal
entre leurs tendresses


plongeon
avant lui son ombre
touche l’eau


sur l'étang
mille petites lunes
d'argent


dans la poussière
le mot poussière
écrit par qui ?


dans l'école enfumée
tous les doudous
sont restés


soins palliatifs -
d'une femme squelettique
le sourire


sorbier -
le fruit qui semble pourri
on le mange

Phil