12 septembre 2010

Après lecture

Les listes de haiku se font la guerre... Les uns choisissent les tirs de missile pointés sur des cibles bien désignées.Les autres ne réagissent pas, mais fourbissent leurs armes en secret. Hier encore, ce petit monde faisait kukai ensemble.Et, s'il m'en semble, continue. Ceux-là même qui se font insulter, partagent la même table avec leurs bourreaux, dans l'hypocrisie la plus parfaite.Aujourd'hui, les hostilités éclatent. Aux provocations, on répond par des coups fourrés. Le haiku seul est laissé pour compte.Pas plus la voix des... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 09:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 septembre 2010

dimanche matin

si bien costuméequ'a-t-elle fait la piepour chanter ainsi * dimanche matinle café chaudbu dans le silence * soleil levantl'écho des tirset les hurlements de la meute * haiku du matinpour brouillon l'enveloppe d'une facture * "les poètes qui ont leur compte de pieds, ne sont pas des poètes, ce sont des dactylographes" Léo Ferré dix ans de haïkus bordel ! il m'arrive encorede compter mes pieds Phil
Posté par Philippe Quinta à 08:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
11 septembre 2010

papillon

ailes déchirées le papillon de nuitvole encore Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2010

septembre

septembre -tant de seins encoreà l'affiche Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2010

lumière

lumière d'automne -un piano à bretellesjoue des airs connus Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 septembre 2010

simplicité

simple d'esprit une paillefait son bonheur Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]

06 septembre 2010

divers de fin d'été

la pluie tombedans la brouette trouée -fin d'été * aussitôt sortisils se jettentdans les feuilles mortes * première pluie -le piano à peineplus fort * le chienentre la porteet la pluie * le haiku aussidoit toucher le coeuret l'esprit * Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:34 - Commentaires [3] - Permalien [#]
05 septembre 2010

dimanche soir

le long des haies -les premiers parfumsde feuilles pourries * depuis huit jourselle ne mange que du raisin -moi ses colères * Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:01 - Commentaires [1] - Permalien [#]
05 septembre 2010

nuit sans sommeil

un rond noirsur le mur où chaque jours''appuie sa tête * dans les coins de la chambres'amalgamentles poils de chats Phil
Posté par Philippe Quinta à 12:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2010

divers de septembre

presque l'automne -le chien perd encoreses poils d'hiver * nuit sans luneun petit scorpion noirfait le mur * il me dit : tu semblest'être vraiment affranchidu 5/7/5 * réduite en morceauxavant de se consumerla caissette * à cette viefinalementj'aurai pris goût * jour de marché -ah, les yeux de la fillequi vend le pain ! * Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:35 - Commentaires [4] - Permalien [#]