19 novembre 2010

qui le nommera

du vinaigrela moucheje l'ai tirée * le chienlui parler autrementqu'à un chien * fin novembre -des fleurs encoredans le fossé * le néflierah quel parfum !vent de novembre * cinquante automnes -qui le nommerace mal d'os Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]

18 novembre 2010

je ne sais ku

pour tout bruitles pagesqu'elle tourne * sur la plageil faitdes bouquets de gorgones * chien noir -un peu de blancà l'encolure * de temps en tempsle poêle rote * de la poussièresur le miroir Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:07 - Commentaires [5] - Permalien [#]
18 novembre 2010

pensées

La bonne humeur est contagieuse. * L'innocence, quatre jours sur sept, je la cotoie. * Si elle le pouvait, elle me dirait je t'aime toute la journée. * la lune est sereine. * mal aux os. * chez les enfants, en poésie, les anges sont souvent orange. * j'aime mon poêle Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
18 novembre 2010

toute circonstance

" Toute circonstance ou évènement est occasion de haikus. Il y a des haikus partout dans l'univers, car l'essence est partout, à chaque instant on baigne dans la Conscience sans s'en apercevoir; s'en apercevoir c'est reconnaître la poésie, c'est à dire que notre essence, notre âme, est celle de tout l'univers, fraternité, solidarité et égalité." Michel Jourdan
Posté par Philippe Quinta à 21:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 novembre 2010

pour ce qui n'en ont pas marre

Pour ceux qui n'en ont pas assez de m'entendre parler de mon âge, encore quelques senryus sur le sujet. Ensuite, jusqu'à mes soixante au moins, je devrais me taire ou parler d'autre chose. cinquante ans -pris un peu de distanceavec les livres * 17 novembre -j'entre dans la cinquantaineen chemise de bûcheron * membres meurtris -du déclin, ma chuteest le premier signe Je reviens de la ville où anniversaire aidant, je me suis offert deux magnifiques livres. La distance prise avec eux, vous l'aviez deviné, n'est pas... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 19:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
17 novembre 2010

fil

fil du téléphone - sans se presser l'écureuil * après la fête -ses mains seules lavent les jolis verres * jour des enfants et jour des chasseurs se confondent * nuit froide - la toux de l'enfant traverse le plancher * le froid revient - à nouveau paresseux le poêle Phil
Posté par Philippe Quinta à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 novembre 2010

distiques (5/7)

pour l'anniversairetoque et long tablier blanc * cinquante lumièresaccompagnent le gâteau * toute la famille lui chante :" beaucoup d'années" * elle le veut enchemise de bûcheron * en pyjama neufle jour de ses cinquante ans * de son demi-sièclel'inoubliable aïoli Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:31 - Commentaires [4] - Permalien [#]
15 novembre 2010

je n'ai plus...

Je n'ai plus à cacher mon impudeur sur ce blog. D'aucuns savent que ma vie est lisible. Si ce n'était les gardes fous qu'impose ma chère et tendre, elle risquerait d'être transparente. Je sais pourtant, depuis Brassens, que mettre mon coeur ou mon cul au soleil, c'est pareil. Ainsi parfois, je m'exerce au secret, mais je l'avoue, c'est difficile. Pas le tempérament pour !Comme je le prévoyais, sans pour autant le garantir, le demi-siècle est arrivé. Demain, vers les six heures du matin, il sera effectif.Il faudra que je m'en... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 22:37 - Commentaires [5] - Permalien [#]
14 novembre 2010

haibun3

@font-face {   font-family: "Times New Roman"; }p.MsoNormal, li.MsoNormal, div.MsoNormal { margin: 0cm 0cm 0.0001pt; font-size: 12pt; font-family: "Times New Roman"; }table.MsoNormalTable { font-size: 10pt; font-family: "Times New Roman"; }div.Section1 { page: Section1; }     Rue du bout du monde   Cinq couples se retrouvent dans la même maison, avec dix enfants, dont trois en bas âge. Hors les chambres et la cour, juste une grande pièce et une toute petite ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 18:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
11 novembre 2010

je l'avais promise

La photo de la grive est de Ioana, ma cadette...
Posté par Philippe Quinta à 14:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]