14 mars 2011

Ce matin, mes élèves ( de six ans) ont décidé de dédicacer leur livre de haikus (en projet) à une école maternelle de la région sinistrée du japon. Ce livre sera vendu en France au mois d'avril et le bénéfice sera envoyé via l'ambassade du japon à l'école en question.   Ici même, dans quelques jours, les haikus du livre (qui n'ont rien à voir avec le séisme). Philippe
Posté par Philippe Quinta à 12:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]

13 mars 2011

juste avant le silence

Pardonnez moi de trouver encore les mots pour parler de ce cataclysme... je n'ai que ça et mes pourquoi face à l'horreur. D'aucuns trouveront ces haikus indécents. Pour moi, ils sont un hommage au peuple japonais qui j'en suis sûr trouvera la force de se retourner.   assise elle sourit au milieu de la ville en ruine   *   leur "oh" de surprise quand arrive la vague sombre   *   dans les décombres il ne craint rien de la prochaine réplique   * vue des hauteurs la plaine devenir mer ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mars 2011

empire

sous nos yeux s'effondre l'empire du soleil levant - tsunami et ...   Phil
Posté par Philippe Quinta à 18:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 mars 2011

en abime

vent fou de mars – jusqu’où ce haiku voyagera-t-il   Phil
Posté par Philippe Quinta à 13:57 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 mars 2011

tsunami

partis voir la mer en famille - tsunami
Posté par Philippe Quinta à 21:07 - Commentaires [3] - Permalien [#]
11 mars 2011

seisme

Sa silhouette est là sur le pont, minuscule, entre deux voitures. La vidéo, probablement celle d’un amateur, relate le déchainement d’un fleuve. Il s’agit en réalité d’un canal que le tsunami (du 11 mars 2011) a subitement fait gonfler. L’homme observe, avec tranquillité ou peut-être un peu d’hébétude, bateaux et voitures se fracassant contre le tablier du pont. Il ne réagit pas. Pourtant, à quelques pas de là, une partie de l’ouvrage parait déjà recouverte par la vague. Longtemps, l’homme en question, garde son calme devant cette... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 14:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]

11 mars 2011

Boubat

Boubat est certainement, avec Izis, un photographe haijin, plus que Cartier Bresson, métaphysicien et Doisneau,  conteur sentimental. Il a l'oeil, comme on dit et le bon. La poésie n'est jamais absente de ses images. Il fait plus qu'arrêter le temps sur des scènes uniques et poétiques. Il ouvre notre regard et tel un bon haikiste, nous donne la main pour faire l'autre moitié du chemin.
Posté par Philippe Quinta à 08:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 mars 2011

assez simple ?

Je profite d'un travail pédagogique sur lire et écrire des haikus à l'école maternelle pour noter une petite réflexion, peut-être utile pour tous. J'ai choisi 50 haikus parmi des classiques, des auteurs francophones contemporains et des miens) Pour faire ce choix, je me suis posé la question: mes élèves de 5/6 ans, comprendront ils ce haiku ou un autre. J'ai donc privilégié la simplicité et bien entendu l'élément culturel pouvant parler à un enfant. Cela est un excellent exercice. Michel Tournier, à propos du roman, disait déjà... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 11:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 mars 2011

mars

mars - le ciel passe du bleu au gris plus vite que je ne l'écris   ciel changeant - un rien d'amertume dans l'élixir   mardi gras - son loup et ses lèvres rouges   * Phil  
Posté par Philippe Quinta à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2011

FFC

faim froid et cafard pour quelques heures de sommeil en moins   phil  
Posté par Philippe Quinta à 10:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]