25 octobre 2011

après je ne vous embêterai plus avec ça...

Le Prix Joël Sadeler Donner à Voir organise et coordonne avec la municipalité de Ballon le Prix Joël Sadeler. Cette année, le jury a décerné le Prix au livre de Philippe Quinta Les jours sont fous, le temps itou publié aux éditions de la Renarde Rouge.La remise du Prix a eu lieu le samedi 22 octobre à 16 heures à la Mairie de Ballon. en présence d'une assemblée nombreuse. Philippe Quinta avait rencontré le vendredi après-midi les enfants de l'école Elisabeth et Robert Badinter de Ballon dont certains avaient participé au jury. Voici... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 09:18 - Commentaires [6] - Permalien [#]

25 octobre 2011

Un séjour à Ballon

Il fallait bien que je l'oublie celui-là, ce carnet noir que j'avais pourtant conservé pendant le séjour ballonais. Comme il est difficille d'échapper à ses réputations. L'une d'entre elle fait de moi un semeur. Impossible de quitter un lieu sans laisser de traces. Sans doute une manière de dire à ceux que j'abandonne, qu'une part de moi restera près d'eux. Ce carnet contenait un bon petit nombre de textes brouillonés. Par chance, j'en ai conservé la mémoire et imprimé certains. J'ai donc acheté en gare du Mans un bloc notes... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 08:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2011

trois du mercredi 19 octobre

aveugle – pourtant marchant droit et sans chien   *   centre commercial - sur elle des seins comme je les aime   *   nuit sans lune - mon pied marche sur quelque chose d’humide
Posté par Philippe Quinta à 11:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
16 octobre 2011

NMK suite

Les NMK (Nouveaux mangakas) à Grabels ont à nouveau sévi. Et par la même occasion, votre serviteur, reporter-senryu. Un festival ensoleillé consacré cette année aux pays du Mékong. J'ai aimé faire ce que j'aime faire, écrire sans autre impératif que l'attention préalable. Pas d'autres contraintes que l'ouverture aux circonstances. Qu'en restera-t-il ? à vous de juger ! Peut-être un pour cent de résussite... vu que je n'en ai écrit qu'une cinquantaine, je dois être à un demi haiku réussi...satisfaction !   sortie de la salle ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 20:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 octobre 2011

NMK

j'ouvre dans le noir des cartons de livres   *   il parle longuement du silence     * transformé jusqu'aux paupières par son voyage au japon -   * Phil  
Posté par Philippe Quinta à 22:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
11 octobre 2011

575

Trouvé sur le site de Daniel PY...et recopié ici pour aujourd'hui penser la même chose...   "En (re)lisant l’intro de Stephen Wolfe sur le haïku de forme libre, cette réflexion perso : Ce qui me gêne dans la forme 5/7/5 c’est qu’elle est (surtout pour les Occidentaux) artificielle, la plupart du temps. On s’y contorsionne, on s’y gratte, on y est mal à l’aise… On s’efforce d’entrer dans un costume la plupart du temps inadéquat. On y est, finalement, assez ridicule !" ° dp.(10/10/11)  
Posté par Philippe Quinta à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 octobre 2011

un samedi en languedoc

samedi matin   le vent aussi s'invite au marché d'automne * tous courbés pour faire danser les petits * seul sur scène - (il fait) des claquettes sur un chant occitan * Un coup de vent - ma salade antillaise par terre * après la danse le breton prête sa voix à la chorale occitane * après le couscous les chants joyeux des bérets noirs Phil samedi après midi   assis en cercle - le vent dans les peupliers étouffe nos voix * enfants aux yeux clairs - du toboggan sur les ruffes * vent violent - les enfants... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 15:22 - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 octobre 2011

6 octobre

passés les cinquante - toutes mes dents tremblent de joie   * échanges de bises - d'abord elle me demande d'essuyer ma barbe   * la fillette et moi pensions le mot pluie au même moment * octobre - le bleu du ciel s'étire, s'étire   * un court instant la chatte effrayée quitte le sol   *   longtemps cherché l'unique clef de ma voiture   * sur mon gros orteil un moustique a laissé son poème   Phil    
Posté par Philippe Quinta à 21:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 octobre 2011

trouvé ça par hasard sur le net

Ouest-France / Pays de la Loire / Le Mans / Ballon / Archives du lundi 03-10-2011 Les élèves de l'école Badinter à la rencontre d'un poète - Ballon lundi 03 octobre 2011 Chaque année, le prix Joël-Sadeler - ville de Ballon récompense un poète. Cette année, c'est Philippe Quinta qui a remporté ce prix pour son recueil Les jours sont fous, le temps itou. Le Sivom Ballon-Saint-Mars-sous-Ballon, Lucé-sous-Ballon et Congé-sur-Orne a offert, ce vendredi, quinze de ses recueils de poésie aux... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:26 - Commentaires [6] - Permalien [#]
05 octobre 2011

vent d'été

C'est juste un essai...l'envie de calligraphier les haikus en utilisant ma propre écriture...mais là encore, long est le chemin... Phil
Posté par Philippe Quinta à 08:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]