14 juin 2008

fête de la garrigue

Quelques notes d'une fête organisée par quelques parents d'élèves et moi-même en pleine garrigue. Le temps a un peu bousculé notre programme mais le joie était au rendez-vous... sous la pierre la larve de cigale qu'attend-elle ? * fin du printemps les fleurs du grenadier claironnent * le forestier autorise la flambée de chênes coupés * même dans le noir la fillette à la sussu me retrouve * grand vent - il monte dix tentes seul * petit matin les buches de chêne fument... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 juin 2008

fillette

le mot sangdéjàla fait frémir ou bien (qu'en pensez-vous ?) au mot sangdéjàelle frémit Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 juin 2008

nuit calme

nuit calmesa gueule enfin ferméele chien dort Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2008

kukai (haibun)

Ce soir, a eu lieu notre dernier kukai d'avant les vacances. Une rencontre extraordinaire dans un lieu mythique des environs de Montpellier. Le chateau de Flaugergues. Reçu par Monsieur de Colbert, propriétaire des lieux, nous avons pour la modique somme de 5 euros cinquante, profité d'une dégustation commentée de ses vins et d'une promenade dans ses jardins.Nous y avons écrit quelques haïkus sur le motif. La promenade en inspira quelques uns, d'autres furent paralysés par la beauté des lieux. Nous avons le projet de réunir... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 juin 2008

Contraste

matin de juin - le chien noircouvert de fleurs blanches Phil
Posté par Philippe Quinta à 11:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
10 juin 2008

cris

nuit de juin -les petits cris plaintifsd'un écureuilPhil
Posté par Philippe Quinta à 10:56 - Commentaires [2] - Permalien [#]

09 juin 2008

euro 2008

grand immeuble -dans l'ascenseur, une placepour le cercueil Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juin 2008

printemps pourri

printemps pourri - c'est comme ça que je l'aime insiste-t-il * printemps pourri - devant l'âtre sans flammes elle s'arrête * cigales en stand by - printemps pourri * printemps pourri - le portail en bois se disloque * j'enfile une chemise d'hiver printemps pourri - Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:09 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 juin 2008

calvaire

Je tiens le haiku suivant pour un des plus beaux sans doute qui me fut donné. Car, je dois le dire, il est venu tel que je l'écris là.. longeant blés et fleursje monte au rendez-vousde la croix Phil
Posté par Philippe Quinta à 14:17 - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 juin 2008

publicité

Mon éditeur Claude Burneau, m'envoie cette critique parue dans la revue poétique "décharge". Inutile de dire que j'en suis très fier . Philippe Quinta: COMME NOUS LA MOUCHE (Association française de haïku) & JEUX DE DOIGTS JEUX DE ROIS (Soc & Foc) Philippe Quinta a fait un Polder en 2004. Mais on remarque dans son parcours qu’il a commencé par Utovie, et qu’il a publié deux fois à la Renarde rouge tout récemment. Un premier recueil uniquement composé de haïku (5/7/5) sur toute une série animalière, des... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 12:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]