01 novembre 2008

pluie battante -la cheminée de l'ermitagefume-t-elle ?Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

01 novembre 2008

tagué

Damien Gabriels et Gilles Brulet (dans la file) m'ont tagué. Ces deux illustres haijins sont des lecteurs fidèles de mes écrits.Je les remercie. Mais cette distinction m'ennuie un peu. Je dois à mon tour taguer sept blogues. Comment ne pas les taguer en retour ? Le haijin taguant l'autre haijin taguant le premier...ce qui se veut  une suite sans fin devient par la même un serpent se mordant la queue. Ainsi Damien et Gilles, pardonnez-moi, je ne  vous taguerai pas ce soir ! Mais je vous aime ! Si à votre tour, vous... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 20:45 - Commentaires [6] - Permalien [#]
30 octobre 2008

feu

châtaignes grillées -pour mes quatre enfants, l'amiles décortique * grand froid -la cheminée plus chaleureuseque la télé * le carbonedes châtaignes grilléessur son pantalon * le vinelles malades et lui à l'eauseul à le boire * dernière bûche -mes pieds seulsen profitent * le feu s'éteint -ne nous reste que la couetteou les caresses Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 octobre 2008

temps de neige

temps de neige -au feu toutes ses ébauchesde bois gravésPhil
Posté par Philippe Quinta à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2008

feu de tout bois

bonsoir à tous La journée passée à entretenir le feu dans la cheminée...ça y est, même dans le sud, le froid se fait sévèrement sentir. Feu de bûches– collés au linteau mes pieds toujours froids * chambres froides bouillotte rose et bouillotte bleue se sont tues * premiers froids le nez dans l'inhalateur elle me parle encore * dans un lit de braises la dernière bûche s'effondre * lumières éteintes par les seules braises éclairé * éphémère aussi le feu meurt – je... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2008

renga à trois

Dommage pourtant(Renga écrit de 22 h 05 à 22 h 48 le mardi 28 octobre par Anna, Daniel et Philippe . Dédié à Jean-Claude Cesar ) assis en face de moiil me lit la plus belle des poésiesPo Chu Yi                     (Anna)une coupe de vinpour faire couler l’encre                                          (Daniel)j’arrête demain... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 08:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]

26 octobre 2008

mariage

mariage Une petite suite sur le mariage haut en couleurs d'un couple d'amis. Elle allemande, lui camerounais, dans l'ambiance sonore des percussions africaines... Zone industrielle - sous l'unique palmier danses africaines * chant d'amour - avec ses deux soeurs la mariée en larmes * mariage un coeur de papier s'envole dans le bleu du ciel * deux mariages - youyous marocains mêlés aux tam tam * danses et chants - la bière allemande plait aux africains * habillée... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 10:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 octobre 2008

mot d'enfant

Les mots d'enfants sont brefs, n'en font pas pour autant des haïkus...ou alors de ces haïkus qu'on pourrait qualifier de paroles...il y en a même chez les maitres... soir d'automne -papa, demande l'enfant,c'est passé demain ? Je ne sais ce que d'autres en pensent. Est ce un tercet, est ce un haIku, un senryu ? Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 octobre 2008

pluie d'automne

Il y a un an à quelques jours près, j'égrenais une suite de haikus de pluie d'automne. Je les mêle à ceux de ce soir, histoire de voircomme osait l'écrire  Hosaï... Quelqu'un peut-il faire la part des choses entre anciens et nouveaux ? pluie d'automne -sa grimace devantla limace * avec son parapluieun air de Jacques Tati *    Averse d'automne Ici, le volubilis règne en maître - et merde! la valise à roulette dans un trou d'eau * sortis de la gare leur baiser humide de pluie * ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 octobre 2008

Grand cèdre

sur le grand cèdreguirlandes de vigne rouge -Noël approche* La version antérieure mettait Noël approche ou bientôt Noël en première ligne. Revenant sur la situationinitiale ( je passe en voiture en fin d'après midi devant un cèdre enguirlandé de rouge,et  je pense à Noël, comme si l'arbre en automne l'annonçait à sa façon ) je me dis qu'il faut conserver le même ordre.Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]