12 novembre 2008

nuit d'automne

nuit d'automne -avant moile poêle ronfle Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 novembre 2008

deux

adieu - entre ses mains la mienne * entre deux deuils sa vie et son sourire * d'eux il ne reste aujourd'hui qu'un et un * côte à côte l'un chaud l'autre froide poêle et cheminée * la pleine lune dans ses deux yeux je regarde
Posté par Philippe Quinta à 21:45 - Commentaires [5] - Permalien [#]
11 novembre 2008

ARMISTICE du 11 Novembre

Bonsoir à tous Armistice - cette année, plus le moindre poilu de France * 11 novembre - dans le jardin je creuse une tranchée * Armistice - cent ans passé il se souvient * Armistice - elle essaye la bombe pour déboucher Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]
10 novembre 2008

de ka fosse (1)

Je ne résiste pas à l'envie de vous rendre compte de l'épisode WC bouchés de la famille Quinta. Nous avons déjà vécu celui du cumulus défaillant,de la piscine sous la maison, du portail qui se décompose, il ne manquait plus qu'un embouteillage dans les conduits d'évacuation. ma femme et moi -autour de la fosse- sceptiques oui, je sais, on vous l'a déja faite celle là. N'empêche, après toutes ces tribulations, il y a de quoi se poser des questions. à l'idée qu'un onze novembre les plombiers sont rares je panique Voyant ce... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 23:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 novembre 2008

voyage

Il est interessant de constater qu'un haïku laissé dans l'ombre poursuit son voyage tout seul en abandonnant ses charges. Quand il revient à la maison, un peu plus maigre mais en même temps plus lumineux, on le reconnait comme celui qu'on voulait écrire... il y avait,quelques jours avant, celui-ci: lumières éteintes par les seules braises éclairé corrigé par Gilles Brulet= lumières éteintes seules les braises m'éclairent et aujourd'hui, le mot seul qui fait volte face: seul - des braises pour toute lumière phil ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 16:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 novembre 2008

horloge

avant l'horlogemon estomacme donne l'heure Phil
Posté par Philippe Quinta à 15:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 novembre 2008

novembre

novembre - quantité de mites au plafond * novembre - des croque-monsieur pour les dames * soir de novembre - ma femme sort avec d'autres femmes * novembre - bûche après bûche voici la nuit * gelé le poêle encore en congé * novembre - -allez toutes les plantes rentrez ! Phil
Posté par Philippe Quinta à 20:43 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 novembre 2008

sans

dans l'âtrele boissans flammes*sans incisivesla fillette souritquand même*sans sommeilj'essaie toutes les variantesd'un même haïku*sans amour -elle ajoutesans lendemains*après les pluiesun jour sans pluie -sourires*sans lumièrela petite fille pleureà chaudes larmes*sans peur c'est ça l'amourcrie-t-elle*sans feuillesmais pas sans fruits -figuier d'automnePhil
Posté par Philippe Quinta à 23:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 novembre 2008

pyrénnées

dimanche d'automne - après la marche en forêtla formule 1 *sous-bois - une nuance de rouge à chaque pas * fraicheur de novembre - du figuier sans feuilles je cueille les fruits * après l'averse l'âne gourmand de carotteset de caresses*barbecue - un renard a fait sur la grille*portable - l'ado tourne le dos à la cascade *chemin forestier - nul n'est indifférent à l'érable rouge Phil...
Posté par Philippe Quinta à 21:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 novembre 2008

jour des morts

jour des morts - l'herbe du cimetièrejamais aussi verte                          Phil*   longue hésitation  avant de choisir cette version au lieu de la suivantejour des morts -jamais aussi verte l'herbedu cimetièrej'ai préféré laisser le vert conclure. Il ouvre le haiku vers l'espérance tandis que dans l'autre version, le vert observéest pris en sandwich entre mort et cimetière.phil
Posté par Philippe Quinta à 15:59 - Commentaires [5] - Permalien [#]