28 juillet 2009

pliées

la petite vieille marche avec sa chaise pliéePhil
Posté par Philippe Quinta à 20:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 juillet 2009

l'écran (senryu)

l'écran où j'écrisconstelléde chiures de mouches Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
26 juillet 2009

cevennes

Cévennes - le berger milou et son chien tintin Variante Cévennes - le berger et son chien se ressemblent Phil
Posté par Philippe Quinta à 11:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 juillet 2009

au choix

endormiesavec moi, se réveillentavec moiles mouches ou bien avec mois'endorment et se réveillentles mouches phil
Posté par Philippe Quinta à 09:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
20 juillet 2009

foire

la vieille foraine -petite armée rougede pommes d'amour phil
Posté par Philippe Quinta à 08:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 juillet 2009

lune

présente à moitiéla luneau feu d'artificephil
Posté par Philippe Quinta à 09:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 juillet 2009

jour d'été

long jour d'été - le "quinqua" compte à son actif trois petites siestes * dans la piscine elle ne chante plus la cigale * ma femme obnubilée par notre manque d'assiettes * claquement de porte le chien aboie au vent violent * onze juillet - d'un poète j'attends l'improbable visite * cigales je laisse sonner le téléphone * séjour en France - propreté, silence et vitesse frappent le touareg phil
Posté par Philippe Quinta à 20:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 juillet 2009

retour au bloc

je prie le bras aspergé de bétadine * bloc opératoire le chirurgien fredonne un standard de rock * douleur du garot - tu n'es pas ce corps, me dis-je tu n'es pas ce corps * allongé au bloc une seule aisselle rasée * petit doigt caché - j'entends bien qu'on me le charcute * ma femme absente - c'est une infirmière qui me déshabille * nu sous la chemise - je prête mon petit doigt à la science phil
Posté par Philippe Quinta à 17:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2009

petite suite balnéaire

fin de journée une plume de paon à chaque pas * elle collecte pour ses cheveux de minuscules plumes de paon * pause presque religieuse devant les lotus * route de la mer - des quatre vieux je suis le plus jeune * pas si menue quand presque nue elle se jette dans la mer * crépuscule - sur la plage miaulent les goëlands * soir d'été - la plage, à ceux qui courent ou festoient * devant la mer et son grand âge nous levons nos flûtes à champagne * plage déserte - le... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 12:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2009

après l'orage

Après l'oragele mur assombride fourmis volantes phil
Posté par Philippe Quinta à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]