Quatrième jeudi

 

Cette fois-ci, c’est avec deux jeunes élèves maîtresses que la petite bande gagne le jardin d’oiseaux. La grâce encore au rendez-vous de cette école champêtre. Disputes et combats laissent peu à peu la place à la coopération. Les enfants alternent entre jeux et quêtes naturalistes. L’espace de découverte s’agrandit. Le maître entraîne une petite cordée d’aventuriers dans les herbes hautes à la recherche de gastéropodes.

Un coup de vent balaie les frênes. Une pluie de feuilles dorées lui répond. Aussitôt la petite Hiba déclame spontanément : l’automne au coin du bois joue de l’harmonica, quelle joie chez les feuilles...

Le maitre, ravi, exulte devant ce mariage du poème et de la vie.

 

lit du ruisseau à peine humide

la grenouille s'échappe

de ses gros doigts