28 février 2013

personne n'en saura rienma femme peaufinemon rasage dans l'eau de son bainje la perds de vue -montagne de mousse long bain aux essences -par bonheurelle chante justte     bain parfumédevant moi l'île de Shikokuen image   devant le mur de faïence la tégénaire impuissante dans le miroirde la baignoireje ne me regarde plus au placardsi je le pouvaismon corps vieillissant       du placardun parfum de femmecherche à fuir   dimanche d'hiver... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 14:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]