Revenir lentement d'un rêve un peu fou: partir cinq jours dans les Cévennes avec 25 enfants de 6 ans. A chaque printemps,ici ou ailleurs je me risque à cette expérience. Si j'y brûle beaucoup d'énergie et de patience,j'en reviens souvent enchanté.C'est encore le cas cette année où le projet de mettre 25 haikus en images est un succès. Lionel est un passionné du film d'animation.il entre sans hésiter dans le délire et fait réaliser à mes haijins en herbe 25 minifilms de 30 secondes chacun.

 

Avec ces 25 petits

la pluie est moins une fête

 

Bottées

entre deux averses

les glaneuses d'herbes

 

Premier repas

la fillette en larmes

réclame sa mère

 

Moins de pluie

mais plus de boue

sous les semelles

 

Temps calme -

sciemment personne n'emploie

le mot sieste

 

 

 

comme l'herbe

les bancs humides

sèchent au vent et au soleil

 

*

 

l'appel aux parents -

des éclats de rires

sans mots

 

*

 

leurs souffles seuls -

l'heure est venue

de plaisanter

 

*

 

repas après repas

son assiette

désespérément pleine

 

*

 

horde d'enfants -

l'armée des iris

toute tremblante

 

*

 

le maître de maternelle

son rêve de loups-garous

 

*

 

dans la jardinière

le crapaud Alyte

et son pipeau

 

*

 

dans l'escalier à pas de loup

pour ne pas réveiller

leur doudou

 

chorégraphie-

par leurs ombres sur les murs

devenus grands

 

Sous le feu des flashes

face dos et profil

le scorpion jaune

 

l'heure du bilan

sauf les poireaux vinaigrettes

Ils ont tout aimé