Ne cherchez pas dans ces haikus de métrique en 5/7/5
Cela fait longtemps qu'elle est tombée de ma pratique comme feuille morte de la branche,
Et puis en vérité, les terrcets suivants. s'apparentent davantage à des senryus qu'à des haikus.
S'y dessine la vie humaine (à l'exception peut-être du premier) avec ses joies et ses grimaces.
L'homme m'a toujours beaucoup plus intéressé que la nature. Mon désir fou serait de redorer le blason
du senryu.
Et s'il reste un genre second, qu'il n'oublie pas de faire sourire...

le poêle
ne chauffe que le poêle
ce matin d’hiver

*

janvier 2012
pas seul le triple A
à se dégrader

*

faisant des sushis
j’oublie les soucis
qui m’assaillent

*

matin de gel -
sans même avoir déjeûné
elle trie le linge

*

covoiturage-
elle part
avec sa migraine

*