05 novembre 2011

La remise du prix de poésie jeunesse a lieu dans la salle du conseil de la mairie, aux alentours des 16 heures. Une soixantaine de personnes y assiste. Pendant les discours officiels et les lectures particulières, un beau silence règne. L'émotion m'empêche de bien dire le poème que j'ai destiné à la femme du poète. Je serais plus à l'aise avec le second texte adressé à tous les habitants de Ballon. C'est la première fois qu'autant d'individus se bousculent à l'heure des dédicaces. J'en éprouve même une sorte de gène comme si le poète... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]