28 juillet 2011

sète

Sète - les moustaches du maitre ont fait des petits   * la belle vue des morts du cimetière marin   *   sète - encore un poète avec un couvre-chef   * heureux de m'être perdu en juillet dans les rues de Sète   * je lui parle "haiku" il me dit de lire "les chatiments"   * Sète - ce poète-là semble-t-il n'a rien à dire   * Mont Saint Clair vue d'en haut la mer force le dialogue   * moins peur de dire maintenant qu'il sait garder le silence   phil ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

27 juillet 2011

culinaires

quelques amusements de gourmet   verrines - le melon frappé chante la crevette   * les moules flambées au rhum blanc font un tabac   * de ma femme le punch aux litchies délie les langues   * les mouches ne la termineront pas l'escalivade fromageaire   * bouche de braises le barbecue s'offre une saucisse   phil
Posté par Philippe Quinta à 09:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
26 juillet 2011

théâtre de la mer

Préliminaire: Amené hier soir ma chère et tendre à l'un des spectacles du festival des voix vives à Sète. Le lieu, dont j'ai déjà parlé ici est magique. Il s'agit du théâtre de la mer. En fond de scène la méditerranée...chanteurs et gens de théâtre lui tournent le dos et quand ils la regardent sont de connivence avec nous...le spectacle d'hier soir, que la pluie aura interrompu, est joué par Fanny Ardant à la voix et lui répondant par une violoncelliste de talent dont j'ai oublié le long nom. La pièce est tirée du livre de Marguerite... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 08:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2011

retour de camps( fin)

vent frais d’été – un autre que moi dans le miroir   *   la nuit dernière son cœur s’est arrêté de se battre   *   sur la petite route à la fin du jour le pic vole vert   *   plusieurs nuits à la place de mon chien j’ai dormi   *   haut pré – la lune est ma confidente   *   casseroles ou couvertures- des perce-oreilles à foison   *   rien à dire sous le pin sylvestre je suis vivant   *   ce matin encore face au soleil qui... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 juillet 2011

hommage

Je viens d'apprendre par hasard, le départ au ciel de JUliette dite Clochelune avec laquelle j'avais quelques fois échangé. Une histoire très douloureuse et une sensibilité hors du commun...Ses haikus sont sans doute la plus belle des traces qu'elle nous aura laissée avec son courage...   L'escargot hésite d'une antenne puis de l'autre soulève la pluie. *** La tortue tordue, traces dans sa carapace : des étoiles stables ? *** Petite araignée suspendue au fil de nuit la lune est tissée. *** Cachées sous le lit les pattes... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 16:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2011

haijin ou non

  milieu de l’été - sur les tuiles la glycine a refleurie   *   haijins ou non on voit tous le ciel dans la flaque d’eau et notre visage dans le café noir   *    
Posté par Philippe Quinta à 09:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 juillet 2011

retour du camp ( fin)

déchetterie – la vieille boite en bois sauvée de la benne   21 juillet trois drames au bout de sa voix tremblante   triste ou pas la beauté accompagne chacun de ses pas   sur la route allant chercher le lait en musique   cette ivresse non cherchée - le souffle coupé     camp de nature - entre deux pleurs l’adolescente heureuse   succès - des zestes d’amour dans sa cuisine   dans la cuisine l’accordéon est divin   transporté vers le ciel sans que personne ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 11:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 juillet 2011

3 érotiques

elle tangue sous mes baisers déplacés   * nus - son visage à un millimètre du mien   * pour baiser sa nuque passer le rideau de ses boucles   phil  
Posté par Philippe Quinta à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 juillet 2011

suite du retour de camp

Merci de me dire vos préférés, si vous en avez...   retour de ballade – entre ses doigts quatre bleuets pour le cuisinier   *   conseil d’enfants – la parole tourne comme le vent   *   sur l’échiquier la mouche entreprenante   *   quand il ne cuisine pas il écrit et vice versa   *   dans le cadre en bois la blague du jour reste vide   *   quand je serai seul dans l’eau pure je reviendrai me baigner   *   à chaque brin d’herbe à... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 11:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]
19 juillet 2011

Le retour

Me voici de retour d'un camp de pré-ados dans la Margeride où j'exerçais la fonction de cuisinier. Guère le temps d'écrire ! La journée du cuisinier est longue surtout quand il doit prévoir 36 repas. J'ai pu à quelques moments creux jeter des haikus dans la marmite: en voici la première cuisson, celle écrit sur place, d'autres s'y ajouteront quand les moments les plus forts seront digérés:   horizon jaune - tous les enfants avec une lampe de poche   *   derrière le bar elle sauve une mouche de la noyade ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 11:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]