28 juillet 2011

sète

Sète - les moustaches du maitre ont fait des petits   * la belle vue des morts du cimetière marin   *   sète - encore un poète avec un couvre-chef   * heureux de m'être perdu en juillet dans les rues de Sète   * je lui parle "haiku" il me dit de lire "les chatiments"   * Sète - ce poète-là semble-t-il n'a rien à dire   * Mont Saint Clair vue d'en haut la mer force le dialogue   * moins peur de dire maintenant qu'il sait garder le silence   phil ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 17:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]