vent frais d’été –

un autre que moi

dans le miroir

 

*

 

la nuit dernière

son cœur s’est arrêté

de se battre

 

*

 

sur la petite route

à la fin du jour

le pic vole vert

 

*

 

plusieurs nuits

à la place de mon chien

j’ai dormi

 

*

 

haut pré –

la lune

est ma confidente

 

*

 

casseroles ou couvertures-

des perce-oreilles

à foison

 

*

 

rien à dire

sous le pin sylvestre

je suis vivant

 

*

 

ce matin encore

face au soleil

qui m’aveugle

 

*

 

 

 

les pieds humides

je salue quand même

la pluie

 

*

 

 Phil