Je viens d'apprendre par hasard, le départ au ciel de JUliette dite Clochelune avec laquelle j'avais quelques fois échangé. Une histoire très douloureuse et une sensibilité hors du commun...Ses haikus sont sans doute la plus belle des traces qu'elle nous aura laissée avec son courage...

 


L'escargot hésite
d'une antenne puis de l'autre
soulève la pluie.
***

La tortue tordue,
traces dans sa carapace :
des étoiles stables ?
***

Petite araignée
suspendue au fil de nuit
la lune est tissée.
***

Cachées sous le lit
les pattes blanches du chat
guettent le bon rêve.
***

Le chat noir et blanc
découvre l'appartement
et le jeu des ombres.
***

Sur ma fenêtre, ô
un oiseau lave ses plumes
pleines de quels vols ?
***

Bruits de neige et d'encre,
frôlements d'âmes et d'ailes :
deux papillons s'aiment.
***

La fleur d'amertume
croît dans le terreau des rêves
meurt quand l'homme y croit.
***

Un pétale
tombé dans ma main
marcher vers quelle fleur ?
***

Dis, coquille vide
en bordure du chemin
puis-je t'habiter ?
***

Vite! un homme court
et percute dans la nuit
le jour endormi.
***

Chambre d'hôpital
l'enfant compte les étoiles
s'endort avant dix.
***

Dragons araignées
en pyjama dans son lit
il combat ses ombres.
***

Ombre sur le sable
à quel être es-tu liée
toi qui semble libre ?
***

A l'encre de sable
le rêve du grain de pierre
écrit ta prière.
***

Fraise et chocolat
le goût du premier baiser
ça ne fond jamais.
***

Des fleurs dans la tête
brins d'herbes au bout des doigts
notes de printemps.
***


.  Juliette Clochelune