07 mai 2011

notes éparses 2

vivre sans rien attendre c'est être dans l'émerveillement... * Plus légère, l'ivresse au vin blanc. * Resté silencieux, presque sans bouger, une demoiselle sur mon épaule. * Deux araignées d'eau font autre chose que l'amour, autre chose que se battre...j'ignore quoi ! * Ma belle mère, pour dormir, a réduit le nombre de ses oreillers. * L'eau de source (pas en bouteille) m'émeut. * Beaucoup d'entre nous, à la naissance, échappe à d'odieux prénoms. * Je suis, apparemment cela suffit !   Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]