05 mai 2011

notes éparses

Je m'étonne toujours de la rapidité avec laquelle la poussière se dépose. * L'art de se taire et de se terrer ! * L'âme hors la mort. (C'est ce qu'on espère ou expérimente) * A qui suis-je, je n'ai pas encore répondu ? Dois-je y répondre ? * N'ayant rien à perdre, j'ai tout à perdre ! (et inversément) * En cage, un rossignol, chante-t-il ? * Ma fille appelle la mort : je-vais -enfin- savoir ! * De l'indulgence pour tous, de l'exigence pour un. * J'aimerais me réveiller de mon rêve. * Devant la mer jamais... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:25 - Commentaires [4] - Permalien [#]