16 avril 2011

  Lectures  L’ami Jean-Claude, haijin et jardinier, m’accompagne dire quelques haikus dans la chapelle romane de Montbazin, petit village viticole de l’hérault. Déguisés en victimes du tsunami et des radiations nous attaquons gravement la soirée. haikus lus –sous la protection des saintsde la fresque   S’il n’y a qu’une douzaine de personnes dans la salle, elles ont le mérite de savoir ce que le mot poésie veut dire. Le verbe prend comme la mayonnaise. J’ose à peine imaginer une salle comble... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 17:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]