11 mars 2011

Boubat

Boubat est certainement, avec Izis, un photographe haijin, plus que Cartier Bresson, métaphysicien et Doisneau,  conteur sentimental. Il a l'oeil, comme on dit et le bon. La poésie n'est jamais absente de ses images. Il fait plus qu'arrêter le temps sur des scènes uniques et poétiques. Il ouvre notre regard et tel un bon haikiste, nous donne la main pour faire l'autre moitié du chemin.
Posté par Philippe Quinta à 08:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]

09 mars 2011

assez simple ?

Je profite d'un travail pédagogique sur lire et écrire des haikus à l'école maternelle pour noter une petite réflexion, peut-être utile pour tous. J'ai choisi 50 haikus parmi des classiques, des auteurs francophones contemporains et des miens) Pour faire ce choix, je me suis posé la question: mes élèves de 5/6 ans, comprendront ils ce haiku ou un autre. J'ai donc privilégié la simplicité et bien entendu l'élément culturel pouvant parler à un enfant. Cela est un excellent exercice. Michel Tournier, à propos du roman, disait déjà... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 11:30 - Commentaires [4] - Permalien [#]
08 mars 2011

mars

mars - le ciel passe du bleu au gris plus vite que je ne l'écris   ciel changeant - un rien d'amertume dans l'élixir   mardi gras - son loup et ses lèvres rouges   * Phil  
Posté par Philippe Quinta à 16:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 mars 2011

FFC

faim froid et cafard pour quelques heures de sommeil en moins   phil  
Posté par Philippe Quinta à 10:52 - Commentaires [2] - Permalien [#]
07 mars 2011

insomnie

  se lever plutôt que tourner - insomnie   *   au coeur de la nuit ranimer le poêle   * milieu de la nuit - poêle et chat se donnent le change   * insomnie - le chien me salue et se recouche   * insomnie - rejoindre le poêle qui ronfle   Phil  
Posté par Philippe Quinta à 05:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
06 mars 2011

dimanche soir

dimanche soir - elle et moi enfin silencieux   Phil
Posté par Philippe Quinta à 19:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2011

coincé

coincé entre deux maisons le mimosa lourd de lumière   phil
Posté par Philippe Quinta à 19:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mars 2011

4 du 5/3

par terre toutes les olives que je n'ai pas cueillies   *   derrière le comptoir le loueur de costumes porte un chapeau   *   j'ai du bois à fendre une masse, un coin et un beau dimanche   *   près du poêle sur le dos la chatte ronronne   Phil      
Posté par Philippe Quinta à 17:07 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 mars 2011

ciel bleu et grâce matinée - le café a un goût de chlore
Posté par Philippe Quinta à 09:31 - Commentaires [1] - Permalien [#]
04 mars 2011

journée maussade

  la lune malgré le prélude demeure cachée   * temps maussade - les trains ont tous un RETARD INDETERMINE   * grande artiste - applaudie jusque dans sa tombe   *   sous la bûche humide un gros lézard vert en plastique   * entre bruits et musique le fauteuil dans lequel j'écris   Phil        
Posté par Philippe Quinta à 21:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]