Pardonnez moi de trouver encore les mots pour parler de ce cataclysme... je n'ai que ça et mes pourquoi face à l'horreur. D'aucuns trouveront ces haikus indécents. Pour moi, ils sont un hommage au peuple japonais qui j'en suis sûr trouvera la force de se retourner.

 

assise

elle sourit

au milieu de la ville en ruine

 

*

 

leur "oh" de surprise

quand arrive

la vague sombre

 

*

 

dans les décombres

il ne craint rien

de la prochaine réplique

 

*

vue des hauteurs

la plaine devenir mer

boueuse

 

*

les flots

comme galops

de chevaux de guerre

 

*

tsunami -

dans le mot même

sa vitesse

 

*

à Tokyo

certains consomment

encore

 

Phil