Sans doute, même en haibun, peut-on écrire sur tout ?!

Aujourd'hui, comme je m'y accoutume, je reste le sujet de mes proses. Je n'ai rien d'autre à contempler, outre ce merveilleux petit enfant fiévreux qui est le mien et qui d'un rien fait un monde immense, que mes douleurs. N. a beau me taxer d'hypocondriaque et d'inutilement inquiet, je dois me rendre à l'évidence: ce mal de membres (arrière les pornographes) n'est pas normal. D'autant qu'il dure depuis deux mois. Le définir ?
douleurs aux saisissement d'objets mi-lourds, névralgies et spasmes musculaires, sensibilité des os, endolorissement des articulations et j'en passe. Cela, pour couronner le tout, augmentant au fil des jours. Imaginez-vous tout ce que le mental est capable d'échaffauder ?
D'autant que le médecin est perplexe ! Un IRM révèlera un éventuel pincement au niveau du rachis et les analyses sanguines des maux d'un autre type.

sur internet
tous les symptômes
à mon désavantage

(à suivre)

Phil