17 novembre 2010

pour ce qui n'en ont pas marre

Pour ceux qui n'en ont pas assez de m'entendre parler de mon âge, encore quelques senryus sur le sujet. Ensuite, jusqu'à mes soixante au moins, je devrais me taire ou parler d'autre chose. cinquante ans -pris un peu de distanceavec les livres * 17 novembre -j'entre dans la cinquantaineen chemise de bûcheron * membres meurtris -du déclin, ma chuteest le premier signe Je reviens de la ville où anniversaire aidant, je me suis offert deux magnifiques livres. La distance prise avec eux, vous l'aviez deviné, n'est pas... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 19:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]

17 novembre 2010

fil

fil du téléphone - sans se presser l'écureuil * après la fête -ses mains seules lavent les jolis verres * jour des enfants et jour des chasseurs se confondent * nuit froide - la toux de l'enfant traverse le plancher * le froid revient - à nouveau paresseux le poêle Phil
Posté par Philippe Quinta à 09:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]