L'après midi est ensoleillé. Nous traversons la route et pénétrons dans le petit centre japonais où se déroulera un des trois kukai prévus. Le kukai, je m'adresse à ceux qui l'ignorent, est  une rencontre poétique autour du haiku. Les participants proposent leurs petits poèmes à l'appréciation de tous. On s'arrange pour que les tercets restent anonymes. L'origine de ceux qui, lors d'un vote, retiendront plusieurs voix, sera levée et l'on pourra alors demander à l'auteur de donner quelques commentaires sur son haiku.
Il est, je pense, intéressant de s'adonner à ce petit jeu. A condition bien sûr de mettre susceptibilité et orgueil de côté.
Les haikus choisis le sont pour des raisons qui ne sont pas nécessairement celles de leurs auteurs. En général la qualité s'exprime à travers les votes. En tous cas, le kukai est pédagogique, sans que ses participants n'aient recours aux conseils d'un maitre avisé.

carrés de papiers -
elle me dit celui-là fait très japonais

Phil