11 octobre 2010

vite vite

Petit aparté entre deux haikus ou deux haibuns...si comme moi vous aimez les voix de chanteuses Jazz (plutôt calmes ) je devrais dire méditatives, précipitez vous sur deezer et cherchez le disque suivant: somewhere called home, c'est une merveille... C'est une grande sans doute et très inspirée...et je n'ai pas les mots pour la qualifier. Bonne écoute ! Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]

11 octobre 2010

haibun festival

La matinée est bien avancée quand nous nous rendons en métro au centre japonais pour y vivre un atelier d'écriture. L.P tire d'une pochette de longs rectangles de papier (format marque-page) réunis en 4, 5 ou 6 feuillets selon, nous dit-elle," votre disposition à écrire quatre cinq ou six haikus dans la demi heure". Le thème est classique et très contraignant. Ecrire des haikus sur la lune à la lumière des cinq sens, nous laisse un peu perplexes. Et pourtant comme des écoliers dociles et sûrs d'eux, nous nous mettons au... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 13:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
11 octobre 2010

haibun festival

La salle en question a de hauts plafonds. Par la fenêtre, on distingue en premier plan  les hauts platanes longeant la saône ainsi que des péniches encordées à l'autre rive du fleuve. Je prends place sur une chaise face aux quatre intervenants de la demi-matinée. Nous sommes une petite cinquantaine à nous intéresser à l'art de transmettre le haiku lors des ateliers d'écriture.Les quatre l'ont fait assez souvent et nous expriment  à tour de rôle comment ils procèdent. Je retiens de ces interventions, outre le naturel... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 06:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]