La matinée est bien avancée quand nous nous rendons en métro au centre japonais pour y vivre un atelier d'écriture. L.P tire d'une pochette de longs rectangles de papier (format marque-page) réunis en 4, 5 ou 6 feuillets selon, nous dit-elle," votre disposition à écrire quatre cinq ou six haikus dans la demi heure". Le thème est classique et très contraignant. Ecrire des haikus sur la lune à la lumière des cinq sens, nous laisse un peu perplexes. Et pourtant comme des écoliers dociles et sûrs d'eux, nous nous mettons au travail. Le résultat la satisfait. Chacun de nous a touché, senti, goûté, vu et entendu la lune à sa façon. L.P a prévu de réunir nos travaux en de petits livrets et de nous les envoyer. Nous en sommes ravis.

la lune
à deux doigts du fou
et du môme

Après l'astre blanc, nous touchons maintenant à l'heure du repas. Le restaurant halal, situé de l'autre côté de la rue, offre une cuisine de qualité à des tarifs tout à fait abordables. Après une hésitation de ma part, le sachet que je promène contenant un sandwich et une salade, j'entre le premier. Une créature de rêve, sortie d'un conte des mille et une nuits, est à notre service.

Ah, la belle serveuse
du restaurant Hallal
rue Dedieu

(à suivre)