12 septembre 2010

reportage haikus

Dans un peu plus d'un mois, je dois couvrir le festival de mangas de Grabels (consacré cette année à la chine) par un reportageen haikus. Je disposerai d'un grand carnet et d'un feutre de calligraphie et au fil du programme je noterai ce qui se révèlera à mes sens. Ensuite, je détacherai les haikus du carnet pour les accrocher à un mur de liège. Si je viens de créer cette catégorie (reportage haikus) c'est pour m'entrainer à cet exercice. Ici la correction est interdite, impossible de revenir sur sa prise. Ici quelques notes sur le... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 22:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 septembre 2010

dimanche soir

dimanche soirjuste un repasde soupe et de raisin Phil
Posté par Philippe Quinta à 18:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2010

repas dominical

dans la soupe nagentde longues pâtes de riz -vent de septembre * sous sa peau pâledes chemins bleus * Phil
Posté par Philippe Quinta à 18:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 septembre 2010

Après lecture

Les listes de haiku se font la guerre... Les uns choisissent les tirs de missile pointés sur des cibles bien désignées.Les autres ne réagissent pas, mais fourbissent leurs armes en secret. Hier encore, ce petit monde faisait kukai ensemble.Et, s'il m'en semble, continue. Ceux-là même qui se font insulter, partagent la même table avec leurs bourreaux, dans l'hypocrisie la plus parfaite.Aujourd'hui, les hostilités éclatent. Aux provocations, on répond par des coups fourrés. Le haiku seul est laissé pour compte.Pas plus la voix des... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 09:46 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 septembre 2010

dimanche matin

si bien costuméequ'a-t-elle fait la piepour chanter ainsi * dimanche matinle café chaudbu dans le silence * soleil levantl'écho des tirset les hurlements de la meute * haiku du matinpour brouillon l'enveloppe d'une facture * "les poètes qui ont leur compte de pieds, ne sont pas des poètes, ce sont des dactylographes" Léo Ferré dix ans de haïkus bordel ! il m'arrive encorede compter mes pieds Phil
Posté par Philippe Quinta à 08:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]