J'ai reçu l'autre jour dans ma boite à lettres, la première édition de l'extase du papillon chez Moundarren:
Comme la lune, le concombre de mer, l'épouvantail et tant d'autres figures de la création, le papillon est pour le haijin un bel objet de contemplation. J'ai fait ici ma sélection. Je me suis permis d'y ajouter quelques tercets d'haijins français et d'autres de ma composition.

tantôt derrière
tantôt devant le papillon
tout le trajet durant

Issa

au bain public
d'une tête à l'autre
volette un petit papillon

Issa

*

ému par les fleurs
étonné par la lune
ah, le papillon

Chora

même pourchassé
il n'a pas l'air pressé
ah, le papillon

Garaku

devant, derrière
la fillette qui chemine
un papillon

Chiyo-ni

à chaque souffle du vent
le papillon change de place
sous le saule

Basho

coeur du printemps -
le mécano aussi
parle papillons

Vincent Hoarau

nuit profonde

dans un rai de lune

le papillon fou


Danièle Duteil

dernier de septembre –

un papillon de nuit

frappe à la vître

papillon de nuit –

le choix entre deux mêmes

lampes japonaises

*

papillon sombre -
je pense à la douleur
d’une mère

*

débroussaillage

les papillons s’envolent

vers d’autres fleurs

*

coup de vent
le papillon blanc
devenu nuage

Phil

*