bonsoir à tous

Bouleversé par les images catastrophiques qui nous arrivent d'Haiti, et
sous le charme encore du 'pays sans chapeau" de l'écrivain Haitien
D. Lafférière, je m'autorise quelques haikus de stupeurs. Bien entendu, je suis
loin du cataclysme, bien entendu, je suis confortablement assis
près d'un poêle !!! mais si ces quelques tercets peuvent à leur manière
partager la misère d'un des plus pauvres peuples de la planète, ils n'auront pas
été écrits en vain.

tremblement de terre
si loin, si proche
le cri d'une mère

*

Port au Prince -
la cathédrale aussi
s'effondre

*

le palais présidentiel
un bidonville
comme un autre

*

hauteurs de la ville -
une femme crie
"c'est la fin du monde"

*

Port au Prince
dans la rue les prières
mêlées aux cris

*

une minute
la terre tremble et tue
cent mille fois

*

sortant des décombres
le visage hagard
d'un enfant

*

loin d'haiti
rien
que ma stupeur

Phil