première neige -

l'ouvrier sur le toit

la reçoit le premier



Vincent Hoarau


Un haiku très original et pourtant d'une simplicité déconcertante. Connaissant d'autres haikus de l'auteur à propos de la neige, je le sais le coeur grand ouvert quand elle tombe, surtout pour la première fois.
Ici, pointe l'envie et l'humour. L'envie d'être à la place de l'ouvrier (la recevoir en premier) et l'humour
de constater, en pur logicien, qu'il est mieux placé pour la recevoir. On a ici une répétition fort heureuse. Le mot premier qui renforce la première neige. Béatitude de l'observateur (le haijin) et béatitude du lecteur
. Découvrant ce haiku après plusieurs lectures, je partage à la fois la vision (l'image) et le ressenti de l'auteur.


Bravo Vincent


Phil