Voici d'un autre ami (ce n'est pour cela que je l'ai choisi)

froid soudain -
elle lit et relit un livre
de confitures

Jean-Claude César

Comme Jean-Claude le dirait d'un autre haiku: voilà, rien de plus simple que ça !
Et pourtant, il en faut des années pour parvenir à cette simplicité là.
J'aime ici ce soudain qui nous fait attendre de l'extra-ordinaire...
et c'est une promesse de confiture qui vient. Au passage une audace dans les répétitions ( li, (re)lit et li(vre) on imagine
un lit pas loin et l'on en aurait quatre ! et malgré cela, à cause de cela devrais je dire, ça fonctionne très bien...ça mijote !

J'aime pour finir l'opposition entre froid et confiture (image de chaleur, par la confection et la dégustation et la couleur)

C'est une trouvaille aussi !

Phil