Dans la catégorie haikus aimés, celui-ci de l'ami Gilles

ondée parisienne-
    course avec elle
    jusqu'au café Paradis

Gilles Brulet

Petite merveille... une saisie de l'instant, un élan (poétique) vers l'absolu...
L'image est nette, à la fois fixe et en mouvement...réminiscence de la célèbre chanson de Brassens, un p'tit coin...sauf qu'ici le paradis a un toit plus large...j'aime les allitérations discrètes (Paris et Paradis) .

C'est une trouvaille qui reste en mémoire. Bravo Gilles

Ceux qui voudraient commenter ce bijou sont les bienvenus...

Phil