Publicité

Les haikus et senryus sur ce thème sont inépuisables.Le prétexte qu'il y eut
déjà quelques anthologies ou parties d'anthologie sur le sujet ne doit pas nous
dispenser d'en écrire encore pourvu que ces nouveaux tercets ne "lèchent pas la
bave des anciens" et sachent relater de nouveaux angles de cette réalité.
J'espère pouvoir le faire.Si l'un y parvient, s'il vous plait dites-le moi !

quelle chaleur -
sa moustache s'habille
de mousse

*

le chien s'allonge
dans l'herbe humide -
quelle chaleur

*

quelle chaleur -
les mouches aussi
au ralenti

*

soir chaud -
je cherche en vain
la brise dans l'arbre

*

il fait si chaud -
je me rappelle
les chants d'oiseaux

*

quelle chaleur -
sains les poumons
de ma vieille mère

*

canicule
jusqu'au milieu de la nuit
le ventilateur

*

canicule -
je me couche presque
aussi froid qu'un mort

*

quelle chaleur !
la grippe attend sagement
l'automne

Phil