30 novembre 2008

soirée anniversaire

parmi les convives ma nièce un peu triste * brochettes - l'ascète, le jardinier et le philosophe * ado - un oeil sur l'écran l'autre sur le portable * le feu s'éteint et l'hôte baille - fin de soirée * le plus petit assis au milieu des livres * début de soirée - chacun fabrique sa lampe à huile * comme dans le temps femmes ici et hommes là * fin de soirée - trouvé dans le lit un bout de saucisse Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]

30 novembre 2008

divers d'hiver

Première neigeIl a perdu sa grâceLe bananier    dans la cheminéele ventfait un bruit d'orage     anniversaire -en cadeauun chapeau-thym     grand froid -le punch planteur de la fêteconverti en grogPhil
Posté par Philippe Quinta à 21:45 - Commentaires [3] - Permalien [#]
27 novembre 2008

jeu d'enfant

au fond de mon verrel'âgeque je n'aurai plus Plus
Posté par Philippe Quinta à 21:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]
23 novembre 2008

le jour se lève

le jour se lève -il ne reste du feuqu'un point de braisephil
Posté par Philippe Quinta à 09:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
21 novembre 2008

à pierre fendre

un peu moins froidaprès avoir fendu des bûchesPhil
Posté par Philippe Quinta à 22:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 novembre 2008

soir d'automne

soir d'automne - je lis à ma femme le poème de mort de Tesshu Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

20 novembre 2008

et pour finir

...et pour finir (enfin j'espère) cette ultime version. La métaphore a presque entièrement disparue.novembre -le soleildans le fauteuilPhil
Posté par Philippe Quinta à 09:13 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 novembre 2008

novembre

novembre -dans le fauteuil videle soleil prend place *phil* ce "haiku" a subi maintes transformations...métaphore au premier jetle soleil assisdans le fauteuil vide -matin de novembreest passé à la forme activele soleil s'assoitdans le fauteuil vide -matin de novembrepour subir l'ablation du matin, que je juge sans importance, car c'est la lumière de novembre qui importe à mon sens...un renversement et l'atténuation de la métaphore par le remplacement de s'assoit au profit de prend place.
Posté par Philippe Quinta à 08:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 novembre 2008

feu

Encore le feu qui chaque soir fait ma soirée si chaleureuse... claquement par les flammes scindée la poutrelle * couche de braises - est-ce de joie que le bois siffle ? * dans l'âtre le bois chante mieux que la star ac * maison silencieuse - chat et feu ronronnent à contre temps Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 novembre 2008

nanniversaire

quarante huit ans - compagnons et amis s'en vont déjà * anniversaire - en elle, je m'arrête un instant * quarante huit ans - une vieille chaise flambe dans la cheminée * anniversaire - toutes les femmes au cidre brut * les braises aussi murmurent bon anniversaire Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]