30 octobre 2008

feu

châtaignes grillées -pour mes quatre enfants, l'amiles décortique * grand froid -la cheminée plus chaleureuseque la télé * le carbonedes châtaignes grilléessur son pantalon * le vinelles malades et lui à l'eauseul à le boire * dernière bûche -mes pieds seulsen profitent * le feu s'éteint -ne nous reste que la couetteou les caresses Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]

30 octobre 2008

temps de neige

temps de neige -au feu toutes ses ébauchesde bois gravésPhil
Posté par Philippe Quinta à 11:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2008

feu de tout bois

bonsoir à tous La journée passée à entretenir le feu dans la cheminée...ça y est, même dans le sud, le froid se fait sévèrement sentir. Feu de bûches– collés au linteau mes pieds toujours froids * chambres froides bouillotte rose et bouillotte bleue se sont tues * premiers froids le nez dans l'inhalateur elle me parle encore * dans un lit de braises la dernière bûche s'effondre * lumières éteintes par les seules braises éclairé * éphémère aussi le feu meurt – je... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 octobre 2008

renga à trois

Dommage pourtant(Renga écrit de 22 h 05 à 22 h 48 le mardi 28 octobre par Anna, Daniel et Philippe . Dédié à Jean-Claude Cesar ) assis en face de moiil me lit la plus belle des poésiesPo Chu Yi                     (Anna)une coupe de vinpour faire couler l’encre                                          (Daniel)j’arrête demain... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 08:17 - Commentaires [3] - Permalien [#]
26 octobre 2008

mariage

mariage Une petite suite sur le mariage haut en couleurs d'un couple d'amis. Elle allemande, lui camerounais, dans l'ambiance sonore des percussions africaines... Zone industrielle - sous l'unique palmier danses africaines * chant d'amour - avec ses deux soeurs la mariée en larmes * mariage un coeur de papier s'envole dans le bleu du ciel * deux mariages - youyous marocains mêlés aux tam tam * danses et chants - la bière allemande plait aux africains * habillée... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 10:58 - Commentaires [2] - Permalien [#]
24 octobre 2008

mot d'enfant

Les mots d'enfants sont brefs, n'en font pas pour autant des haïkus...ou alors de ces haïkus qu'on pourrait qualifier de paroles...il y en a même chez les maitres... soir d'automne -papa, demande l'enfant,c'est passé demain ? Je ne sais ce que d'autres en pensent. Est ce un tercet, est ce un haIku, un senryu ? Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

23 octobre 2008

pluie d'automne

Il y a un an à quelques jours près, j'égrenais une suite de haikus de pluie d'automne. Je les mêle à ceux de ce soir, histoire de voircomme osait l'écrire  Hosaï... Quelqu'un peut-il faire la part des choses entre anciens et nouveaux ? pluie d'automne -sa grimace devantla limace * avec son parapluieun air de Jacques Tati *    Averse d'automne Ici, le volubilis règne en maître - et merde! la valise à roulette dans un trou d'eau * sortis de la gare leur baiser humide de pluie * ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 21:53 - Commentaires [5] - Permalien [#]
21 octobre 2008

Grand cèdre

sur le grand cèdreguirlandes de vigne rouge -Noël approche* La version antérieure mettait Noël approche ou bientôt Noël en première ligne. Revenant sur la situationinitiale ( je passe en voiture en fin d'après midi devant un cèdre enguirlandé de rouge,et  je pense à Noël, comme si l'arbre en automne l'annonçait à sa façon ) je me dis qu'il faut conserver le même ordre.Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 octobre 2008

reprise

aujourd'hui dimancheoù sont passées toutes les mouches ? Je reprends celui-ci après lecture pour le réduire à sa plus simple expression, qui correspond mieux à l'étonnement du moment. dimanche -où sont passéesles mouchesPhil
Posté par Philippe Quinta à 22:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]
19 octobre 2008

dimanche d'automne

Une petite suiteDimanche d'automne -au feu de bambous je cuisdes truites sauvages*Dimanche d'automne -écobuageset coups de feu*déja mauves !les cueillerai-je un jources olives ?*dimanche d'automne -le bois sec crisse sous la scie*aujourd'hui dimancheoù sont passées toutes les mouches ?
Posté par Philippe Quinta à 21:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]