Dommage pourtant

(Renga écrit de 22 h 05 à 22 h 48 le mardi 28 octobre par Anna, Daniel et Philippe . Dédié à Jean-Claude Cesar )

assis en face de moi
il me lit la plus belle des poésies
Po Chu Yi
                     (Anna)

une coupe de vin
pour faire couler l’encre
                                          (Daniel)

j’arrête demain dit-il
en se servant un verre
de rouge
                   (Phil)

puis elle se verse
de la verveine
                       (Anna)

la tête
entre les mains
plancher
                (Daniel)

bambous et rochers peints
sur la tenture africaine
                                      (Phil)

voyage ce soir
d’un continent à l’autre
je rêve
             (Anna)

de se réincarner en hirondelle
son vœu le plus cher
                                  (Daniel)



pauvre de lui
le vieux ne croit pas
en une autre vie
                          (Phil)

dommage pourtant
le suspens est grand
                                (Anna)

du plafond la lumière
descendue plus près
de son journal
                             (Daniel )

le nom du poète
suffit au jardinier
                              (Phil)