12 août 2008

retrouvailles

Douze ans depuis notre dernière entrevue. Peu de temps dans une vie d'homme et pourtant...le temps d'élaborer une vie de famille, d'élever trois enfants et d'éprouver leur coeur aux accidents de l'existence.Le hasard a voulu que je les retrouve entre Guadeloupe et Hérault dans une grande surface connue un jour de forte canicule. sous ses cheveux gris toujours la même soif d'absolu * elle toujours joyeuse avec ses trois filles * que dire ? vingt ans qu'il n'a pas touché à l'alcool ! * là-bas les... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 15:16 - Commentaires [3] - Permalien [#]

10 août 2008

l'art du haiku

"L'expérience du haiku repose sur trois éléments - où quoi quand - lesquels sont combinés avec une émotion particulière en vue de créer une densité cristalline. Dans un haiku accompli,le lieu, l'objet et le temps sont si unis, si parfaitement immuables qu'ils font naître chez le lecteur une sorte de nirvâna. Pour cerner ici le métier du poète, il convient de saisir sa perpétuelle volonté d'accéder à l'absolu. Dans l'absolu, il n'est plus question de degrés - soit on l'atteint, soit on le manque, tout comme l'expérience du... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 15:46 - Commentaires [3] - Permalien [#]
09 août 2008

plage petite suite

Les journées restent chaudes, malgré la brise. Rien d'excessif cependant. Mais l'habitude est prise de se rendre à la mer ou à la rivière quand le soir tombe, un peu avant 19 heures. Il reste alors deux bonnes heures de lumière et de fraicheur sur la plage de sable ou de galets. depuis plus d'un mois à chercher sur la plage vide son collier d'Emeraude * sur la plage où que je regarde des seins nus * l'enfant trisomique s'entretient vivement avec la vague * sur la plage après les baigneurs viennent... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 22:51 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 août 2008

urgences (encore)

C'est le soir. Mon tout petit Silouane, blessé à l'arcade sourcilière, accepte d'être amené aux urgences de la clinique Saint Jean, à Montpellier. Il est reçu comme un pacha. Pas moins de trois femmes à son chevet ! l'une d'elles, venue d'un conte des mille et une nuit, lui fait les yeux doux. Le médecin est lui aussi d'une exceptionnelle douceur. J'ai un peu honte de dire que je passe en leur compagnie un très agréable moment. Mon fils aussi semble-t-il ! urgences - le parfum de fraise du masque à rire * seringue... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 23:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
08 août 2008

palavas les flots

seul dans le flot bruyant des touristes le vieil olivier * de vrais rires à la fête foraine je n'ai plus un sou * un pirate crache sur les cheveux de ma fille * sieste ventilée - réveillé par les plaintes d'un cerf-volant * plage ensoleillée- c'est vrai qu'ils sont gros dans l'ensemble * palais du rire - d'une jeune fille la jupe s'envole * examen neurologique jusqu'au bout de mes pieds qui sentent * d'un bond la chatte passe du toit dans l'armoire Phil * ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 16:54 - Commentaires [2] - Permalien [#]
06 août 2008

rivière

Bonsoir à tous Je rentre d'un pique-nique crépusculaire en bord de rivière avec les miens. De quoi goûter une paire d'heures aux véritables valeurs: voir ma fille nager à contre courant, devenir le gardien des pierres précieuses, pêcher des alevins dans une timbale en plastique et guetter les sauts des chevesnes mangeurs de moustiques... Au fil de l'eau, le temps s'écoule autrement. A la fois plus vite et plus lentement ! Comment dire ça ? Force est de constater que la magie de la rivière nous charme tous, petits et ... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 23:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 août 2008

après midi d'août

après-midi d'août - rires des fillettes sous les gerbes d'eau après-midi d'août - mon voisin torse-nu déplace des pierres après midi d'août - le pin sème ses aiguilles sur le bras de mer après-midi d'août - de la fleur d'hibiscus j'attends l'ouverture après-midi d'Août - avec la barrette de ma femme je m'endors Phil...
Posté par Philippe Quinta à 17:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2008

canicule

canicule - entre deux tuiles (rondes) la chatte affalée _ le chien (noir) cherche la plus sombre des ombres _ rayon poisson - entre deux grosses langoustes un Bernard-L'ermite - quelle chaleur - pas assez fraîche la bière d'abbaye _ canicule - dans la chambre haute deux ventilateurs _ avec la chaleur on dirait les mouches moins vives Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2008

creux d'écriture

A l'heure où Serge Tomé nous invite à nous exprimer sur ce qu'il nomme "nos creux d'écriture", j'éprouve, ironie du sort, comme une absence d'inspiration. D'aucuns se moqueront, arguant que ma dernière intervention sur la liste remonte à deux jours à peine. Mais ce sont deux jours de vacances, soit dix ou vingt occasions de plus de prendre la plume. J'en profite donc pour analyser ce qui a lieu dans le mystérieux processus d'écriture du haiku, ou plus exactement ce qui en ce moment n'a pas lieu. Inutile de rendre responsable la... [Lire la suite]
Posté par Philippe Quinta à 17:57 - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 août 2008

Pique nique à la plage

Carnon,au crépuscule, site du "grand travers". La mer est plutôt chaude. L'ami jardinier, sa famille et la mienne, partagent un pique-nique sur la plage. Si j'ai porté le vin, J.C et M. se sont chargés du repas. Tartes savoureuses que les enfants se disputent. Au fur et à mesure que tombe la lumière, la plage se vide. Les marchands ambulants soldent leurs dernières gourmandises. soleil couchant - les marchands de chouchoux à la queue leu leu phil
Posté par Philippe Quinta à 12:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]