10 novembre 2007

Divers d'automne (2)

Arvo Part Son nom ne me disait rien avant de l'entendre Les poches pleines de coquilles d'escargots vides - Chemin de Garrigue Perpignan - Lumière éblouissante dans la rue de l'Ange Mariage Algérien - Les youyous des femmes en queue du cortège Phil
Posté par Philippe Quinta à 19:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 novembre 2007

naiades

Gorges du Gardon Dans l'eau fraîche piétinent mes deux nymphettes Phil
Posté par Philippe Quinta à 14:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
10 novembre 2007

Oiseau

Ailes dépliées tourne sur lui-même l'oiseau de papier Phil
Posté par Philippe Quinta à 13:44 - Commentaires [4] - Permalien [#]
09 novembre 2007

Relance

Aux derniers haikus d'André sur la liste haiku.fr, j'ose ce soir une relance, j'ai de bonnes raisons, semble-t-il, pour le faire: sur le croissant de son sein minuscule une cerise resto japonais envie de la butiner avec la baguette André Et merde ! Femme rompue - La prendre avec les pincettes du coeur Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:40 - Commentaires [2] - Permalien [#]
09 novembre 2007

Vent d'automne (suite)

Puis-je tenter cela ? Vent d'automne - La feuille du même nom tarde à toucher le sol Vent d'automne - Plus vite déshabillé le platane Vent d'automne - Lire un haïku qui commence par "vent d'automne" Vent d'automne - C'est la garantie du soleil dis-je à la Nordiste Feuilles mortes - Impatientes de s'engouffrer dans la maison Vent d'automne - Soudain plus nerveux les petits enfants Nuit de vent - Au pied de mon lit quelques feuilles mortes Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 novembre 2007

lune noire

Lune noire - Un sommeil profond comme jamais Phil
Posté par Philippe Quinta à 23:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 novembre 2007

suite récrée hâtive

Criquet égyptien - Une nuée d'enfants autour du cadavre * Blanc, blanc, blanc de la tête aux pieds l'infirmier * - Que fait ton papa ? - Mon papa à moi, dit-elle fait de la coûture (Maçon, le papa ne s'en remet pas !) * Des fonds bleu sur bleu - Des feuilles d'automnes collées par dessus * Fillette éplorée - Sur son si joli visage il a craché * Des fleurs et des coeurs - De quoi chaque jour être ensevelli * Toutes les histoires - même la plus heureuse- lui font peur Phil
Posté par Philippe Quinta à 20:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 novembre 2007

automne

feuilles mortes toutes brûlées sous l'arbre nu - il en vient d'autres Phil
Posté par Philippe Quinta à 12:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
07 novembre 2007

trois d'automne

La fillette cherche parmi les feuilles d'automne les moins mortes Ballon rouge - Le vin joue avec mon image Matin d'automne L'horloge de l'école garde l'ancienne heure Phil
Posté par Philippe Quinta à 22:00 - Commentaires [4] - Permalien [#]
06 novembre 2007

Sans la nommer

Son gagne-pain - Guitares qu'elle vernit de ses larmes Attachée A des plumes d'oiseaux Combien de temps Des yeux si clairs - Au bord du trou dit-elle son âme est sombre Nuit d'automne - Comme les mots de ses courriels hachée-menu Au fond de ses yeux une douleur sans fond d'un bleu plus profond Peintre d'oiseaux - De plus en plus légère de l'un à l'autre Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]