06 novembre 2007

Sans la nommer

Son gagne-pain - Guitares qu'elle vernit de ses larmes Attachée A des plumes d'oiseaux Combien de temps Des yeux si clairs - Au bord du trou dit-elle son âme est sombre Nuit d'automne - Comme les mots de ses courriels hachée-menu Au fond de ses yeux une douleur sans fond d'un bleu plus profond Peintre d'oiseaux - De plus en plus légère de l'un à l'autre Phil
Posté par Philippe Quinta à 21:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 novembre 2007

éphémères

Dans la maison le chien aux longs poils apporte l'automne Voix d'hommes - Pourtant je ne vois que ruines face à l'océan Oubli en plein jeu - Changer de culotte Il n'y a pas songe-t-il, de spécialistes du haïku Entre le mort et moi un fin rideau Plus beau qu'ici le paradis ? Difficile d'imaginer Jours des défunts - De chrysanthèmes resplendissant le cimet!ère Sa très longue marche pour dix minutes pas plus de karting Phil
Posté par Philippe Quinta à 14:24 - Commentaires [5] - Permalien [#]